Qu’est-ce que le Cloud Computing ?

Si vous ne savez pas vraiment ce qu’est le Cloud Computing, vous faites probablement partie des 95 % de personnes qui utilisent déjà des services Cloud, comme les services bancaires en ligne et les réseaux sociaux, sans s’en rendre compte.

Le « Cloud » regroupe différents types d’équipements matériels et de logiciels qui fonctionnent ensemble pour fournir de nombreux aspects de l’informatique à l’utilisateur final sous forme de service en ligne.

Le Cloud Computing est l’utilisation d’équipements matériels et de logiciels pour fournir un service via un réseau (généralement Internet). Avec le Cloud Computing, les utilisateurs peuvent accéder à des fichiers et utiliser des applications à partir de n’importe quel appareil pouvant se connecter à Internet.

Gmail de Google est un exemple de fournisseur de Cloud Computing. Les utilisateurs de Gmail peuvent accéder à des fichiers et à des applications hébergés par Google via Internet à partir de n’importe quel appareil.

En quoi l’informatique depuis le Cloud est-elle différente de l’informatique depuis le disque dur de mon PC ?

Contrairement à l’informatique traditionnelle pour laquelle les données sont stockées sur le disque dur local de votre PC, l’informatique depuis le Cloud implique le stockage des données sur de nombreux serveurs physiques et/ou virtuels, hébergés par un fournisseur de services tiers. Dropbox est un exemple de fournisseur de stockage de fichiers de Cloud Computing. Les fichiers Dropbox sont accessibles depuis n’importe quel appareil via Internet.

Que sont les Clouds publics et privés ?

Un Cloud public repose sur le cadre de Cloud Computing standard qui se compose de fichiers, d’applications, de stockage et de services accessibles au public via Internet. Gmail est un exemple de Cloud public.

Un Cloud privé est composé de fichiers, d’applications, de stockage et de services qui sont mis en œuvre et protégés derrière un pare-feu d’entreprise, sous le contrôle d’un service informatique d’entreprise. Un exemple de Cloud privé serait une entreprise qui utilise Microsoft Exchange, car Microsoft Exchange n’est accessible que par un utilisateur autorisé via une connexion VPN sécurisée.

Quels sont les services et fournisseurs Cloud les plus courants ?

Parmi les services hébergés dans le Cloud les plus courants, on peut citer les bureaux hébergés (fournis par des sociétés comme AT&T), les comptes de messagerie hébergés comme Gmail (fournis par des sociétés comme Google), le stockage dans le Cloud (fourni par des entreprises comme Dropbox), et la musique en streaming (fournie par des sociétés comme Spotify). Ces services, applications et fichiers sont stockés dans le Cloud et accessibles aux utilisateurs via n’importe quel appareil.

Il existe un large éventail d’entreprises et de secteurs verticaux qui utilisent le Cloud Computing, tels qu’Amazon et Google. De petites, moyennes et grandes entreprises publiques et privées utilisent le Cloud Computing pour réduire les coûts d’acquisition des technologies.

Ai-je besoin du Cloud Computing ?

Le marché du Cloud Computing continue de croître d’année en année, car les entreprises sont de plus en plus conscientes des avantages économiques liés à l’adoption du Cloud.

Avec les services matériels, les entreprises peuvent utiliser l’équipement du fournisseur de services Cloud (stockage, matériel, serveurs et composants réseau) au lieu de dépenser de grosses sommes pour se procurer le tout.

Avec les services logiciels, les applications des entreprises sont hébergées par le fournisseur de services Cloud et sont mises à disposition via un réseau, ce qui réduit les coûts de déploiement et de maintenance coûteux.

Mes fichiers sont-ils en sécurité dans le Cloud ?

Bien qu’aucune solution de stockage ne soit sûre à 100 %, les fournisseurs de stockage Cloud peuvent offrir aux entreprises un endroit plus sûr et plus accessible que les méthodes informatiques traditionnelles pour stocker des données.

Selon le contrat de service, des doubles des données des entreprises peuvent être stockés sur des serveurs situés dans différentes zones géographiques et protégés par des alimentations de secours en cas de sinistre.

Aujourd’hui, de nombreuses entreprises passent à un modèle de Cloud Computing hybride. Avec ce modèle, les entreprises ont la possibilité de stocker des données sensibles en toute sécurité dans un Cloud privé, tout en stockant des données publiques dans un Cloud public. Les deux infrastructures sont alors des entités uniques et distinctes.

Qu’est-ce que le Cloud n’est PAS ?

Le Cloud n’est pas une masse blanche duveteuse composée de minuscules gouttelettes d’eau flottant dans le cyberespace. Le Cloud n’est pas affecté par les changements météorologiques tels que la pression atmosphérique.

Le Cloud n’est pas un lieu unique. En fait, le Cloud peut être n’importe où. Le Cloud peut être dans le datacenter de votre entreprise ou hébergé dans un datacenter tiers.

L’expansion du Cloud n’est pas le fait des « grandes entreprises ». Son développement est stimulé par les consommateurs qui achètent des appareils prêts pour le Cloud pouvant se connecter à des services de Cloud Computing au travail, à la maison et en déplacement.

Le Cloud n’est pas « une mode ». Actuellement, 1,2 milliard de personnes utilisent Facebook dans le monde. Ce nombre représente 11 % de la population mondiale.

Acheter des produits associés