Quel est le meilleur moniteur de gaming ?

Les gamers ont des exigences particulières en matière de moniteur. Les jeux sont visuellement complexes, de sorte que les grands écrans haute résolution sont préférables pour présenter l’action de manière réaliste. Dans les jeux, les images changent rapidement grâce à des processeurs graphiques (GPU) très avancés. Il est donc important que le moniteur soit capable de suivre pour éviter les interruptions. De plus, les jeux sont de vraies compétitions : le moindre petit problème lié à un moniteur mal choisi peut coûter sa vie virtuelle à un gamer.

Vérifions certains des facteurs les plus importants à prendre en compte avant d’acheter un moniteur spécialement conçu pour le gaming. Notez que chaque facteur décrit ici a plusieurs aspects et permutations, et que nous donnons des explications générales. Dans tous les cas, celles-ci fournissent de précieux conseils aux nouveaux acheteurs de moniteurs de gaming.

Quelle influence un moniteur a-t-il sur les performances de jeu ?

Les actions dépendent tellement de la manette ou du clavier que le gamer a entre les mains que l’on oublie facilement que chaque mouvement du poignet et des doigts est presque entièrement dicté par ce que l’on peut voir sur le moniteur. Si l’affichage se fige ou devient saccadé à un moment critique, ou si une image floue empêche de viser avec précision, le gamer peut rapidement être éliminé du jeu.

Quatre spécifications de moniteur standard intéressent particulièrement les gamers :

  • Résolution d’affichage : il est possible de jouer à des jeux sur un moniteur HD standard (720p), mais la plupart des gamers exigent au moins la résolution Full HD (1080p) pour bénéficier de suffisamment de clarté, de précision de visée, etc. Des moniteurs de gaming offrant les hautes résolutions QHD (1440p) et UHD (2160p) sont également disponibles, mais il faut les associer à des GPU hautement avancés pour en tirer le meilleur parti.
  • Taux de rafraîchissement : pour le gaming, en général, le taux de rafraîchissement minimal (c’est-à-dire la vitesse à laquelle l’écran peut changer la couleur d’un pixel individuel) est de 60 Hz. Mais 120 Hz est de loin la meilleure solution pour les gamers compétitifs, en particulier pour les jeux en 3D. Il existe également des modèles à 144 Hz plébiscités par de nombreux gamers, non seulement parce que leur fréquence est légèrement plus rapide, mais aussi parce qu’ils optimisent les capacités de rafraîchissement des connexions DVI-D qui transportent de la vidéo 1080p, ce qui est une combinaison très appréciée. Des moniteurs avec un taux de rafraîchissement de 240 Hz sont disponibles, mais leur intérêt fait débat parmi les gamers, car certains apprécient la précision supplémentaire qu’ils apportent à l’action dans le jeu, tandis que d’autres estiment que 120 Hz ou 144 Hz sont parfaitement adaptés aux jeux qu’ils utilisent.
  • Temps de réponse : les moniteurs ordinaires sont suffisants s’ils offrent des temps de réponse de l’ordre de 6 à 8 ms (c’est le temps nécessaire pour passer d’une image fixe à l’autre). En général, les gamers exigent des temps de réponse de 5 ms au maximum. Des modèles offrant un temps de réponse de seulement 1 ms sont disponibles, mais ils coûtent cher.
  • Options de connexion : À moins d’acheter un moniteur en même temps qu’une console de jeu ou qu’un PC de gaming, l’option de connexion du moniteur de gaming de votre choix devra correspondre aux sorties de votre système existant. Les options standard, qui varient selon le fabricant, sont HDMI, DVI-D et DisplayPort. Une nouvelle option de connexion multifonction, USB Type C (USB-C), est également proposée. Elle permet de transmettre des signaux compatibles avec les formats précédents sans nécessiter d’adaptateur.

Solutions aux problèmes de saccades et de coupures d’image

Les gamers sont particulièrement sensibles à deux problèmes de performances du moniteur :

  • Coupures : les coupures se produisent lorsqu’une seule image montre des parties de deux ou plusieurs trames différentes. Les coupures sont parfois causées par une baisse des performances d’images par seconde (ips) au-dessous des 60 ips standard requises pour assurer la fluidité de l’affichage de l’action à l’écran.
  • Saccades : la génération de nouvelles trames est parfois interrompue par un rendu lent (ou d’autres problèmes de traitement), alors que le moniteur continue de se rafraîchir à son taux standard, ce qui donne l’impression que les images sautent ou se répètent.

En général, plus le taux de rafraîchissement d’un écran est élevé, moins il y aura de coupures et de saccades. Cependant, les problèmes peuvent persister même avec des modèles à rafraîchissement rapide. Les fabricants ont donc conçu des solutions de synchronisation adaptatives, comme AMD FreeSync et Nvidia G-Sync. En termes simples, ces technologies obligent le moniteur à adapter son taux de rafraîchissement et d’autres paramètres à la volée, en fonction des performances du GPU, au lieu de se rafraîchir à la vitesse standard et de créer potentiellement des perturbations visuelles. Sachez cependant que les technologies FreeSync et G-Sync sont spécifiques aux GPU de leurs fabricants. Par conséquent, si vous associez un nouveau moniteur à votre PC existant, assurez-vous que la technologie de synchronisation choisie correspond au GPU AMD ou Nvidia que vous utilisez.

Autres fonctionnalités importantes pour le gaming sur PC

Au-delà des quatre catégories de spécifications principales évoquées précédemment (résolution, taux de rafraîchissement, temps de réponse et options de connexion), un certain nombre d’autres fonctionnalités doivent être prises en compte par les acheteurs de moniteurs de gaming :

  • HDR (High Dynamic Range) : un choix de moniteurs dotés de capacités HDR (High Dynamic Range ou gamme dynamique étendue) a récemment fait son entrée sur le marché. Les moniteurs HDR peuvent afficher beaucoup plus de nuances et de tons, grâce à leur utilisation d’une profondeur de couleurs de 10 bits au lieu de 8 bits (ce qui est déjà un progrès par rapport aux anciens moniteurs qui prenaient en charge 6 bits).
  • Socles ergonomiques : les gamers passent de longues heures devant leurs écrans. Il est donc préférable de rechercher un moniteur offrant de nombreuses possibilités de réglage ergonomique en hauteur (haut/bas), inclinaison (avant/arrière), rotation (droite/gauche) et pivotement (horizontal/vertical) pour pouvoir l’ajuster selon vos préférences.
  • Sans bords/sans cadre : pour les gamers qui utilisent des configurations à plusieurs écrans, les écrans sans bords ou sans cadre peuvent être utiles, car le cadre en plastique est pratiquement inexistant sur trois côtés (et sur quatre côtés pour certains).
  • Confort visuel : la certification TUV Eye Comfort garantit que les moniteurs réduisent les émissions de lumière bleue et le scintillement. Elle indique également qu’ils offrent de larges angles de visualisation et des réglages ergonomiques pour que les utilisateurs puissent ajuster leur position physique et ainsi, limiter les reflets et l’éblouissement.
  • Webcams et haut-parleurs : la plupart des gamers assidus ont déjà investi dans des webcams et des haut-parleurs externes. Toutefois, ils ne dénigrent pas la qualité des moniteurs qui intègrent ces équipements. Un moniteur muni d’une sortie audio peut également fournir une autre possibilité de connecter des haut-parleurs externes.

Acheter des produits associés