Quel est le meilleur moniteur de travail à domicile ?

L’achat d’un moniteur pour le travail à domicile implique de trouver le bon équilibre. Il doit être suffisamment grand pour vous permettre de travailler, mais ne doit pas envahir tout votre espace de travail. L’écran doit avoir une haute résolution et une connectivité de données vidéo rapide, mais la plupart des télétravailleurs n’ont pas besoin du modèle le plus performant dans ces deux domaines. De plus, le prix doit être correct : suffisant pour équiper le moniteur des fonctionnalités dont vous avez besoin, mais sans dépasser le budget.

Lenovo propose une suite complète de moniteurs de travail à domicile. Mais d’abord, voici un bref aperçu des termes à connaître et des options à prendre en compte lors de l’achat d’un nouveau moniteur pour le télétravail.

Terminologie et normes relatives aux moniteurs

Avant de franchir le pas, les acheteurs de moniteurs pour le travail à domicile doivent connaître les normes de taille actuelles et certains termes techniques courants.

Taille d’écran : comme les téléviseurs, les moniteurs d’ordinateurs sont mesurés en diagonale. Et comme eux, ils sont de plus en plus grands. Avec les écrans plats à rétroéclairage LED d’aujourd’hui, un moniteur faisant jusqu’à 48,26 cm (19") est désormais classé comme « petit », alors que les modèles de taille « moyenne » vont de 55,88 cm (20") à 60,96 cm (24"). Les moniteurs ne sont généralement pas considérés comme « grands » au-dessous de 63,50 cm (25").

Type d’affichage : les moniteurs de travail à domicile sont généralement équipés de l’un des trois types de technologie d’affichage suivants :

  • LCD (Liquid Crystal Display ou affichage à cristaux liquides) : les moniteurs avec écrans LCD sont souvent les plus abordables, mais offrent tout de même une bonne visibilité. Pour produire des images, la lumière provenant de l’arrière du moniteur est poussée à travers un panneau à cristaux liquides colorants.
  • LED (Light Emitting Diode ou diode électroluminescente) : les moniteurs avec écrans LED utilisent de petites LED lumineuses comme source d’éclairage. Ils sont donc plus fins que les écrans LCD traditionnels et consomment moins d’électricité. Les modèles LED professionnels sont presque toujours « à rétroéclairage LED » et poussent toujours la lumière à travers une dalle LCD (généralement dite « TFT »), tandis que certains modèles plus avancés (OLED, par exemple) utilisent les lumières LED plus directement.
  • IPS (In-Plane Switching ou commutation dans le plan) : les écrans IPS sont (généralement) encore à rétroéclairage LED, mais utilisent une technologie de dalle plus récente qui accélère les temps de réponse, offre des angles de visualisation plus larges et fournit d’autres améliorations.

Résolution : la résolution décrit le nombre d’éléments d’image indépendants, ou pixels, que l’écran peut afficher. La clé est donc d’acheter un moniteur capable de présenter la résolution vidéo que vous espérez voir.

Les moniteurs bas de gamme offrent une résolution de 720p (appelée « HD » ordinaire) tandis que les modèles grand public les plus courants offrent une résolution de 1080p (appelée « Full HD » ou « FHD »). Les moniteurs haut de gamme sont disponibles en Quad HD ou QHD (avec quatre fois plus de pixels que la HD ordinaire) et en Ultra HD ou UHD (avec quatre fois plus de pixels que la Full HD). Une norme distincte, la 4K, équivaut à peu près à la UHD, mais utilise un format différent, conçu pour l’affichage cinématographique.

Pour plus d’informations sur les résolutions d’écran, consultez l’article « Qu’est-ce qu’un moniteur Full HD ? »

Temps de réponse et taux de rafraîchissement : le temps de réponse et le taux de rafraîchissement aident à déterminer la fluidité de l’affichage des images en mouvement :

  • Le temps de réponse, mesuré en millisecondes, indique la vitesse à laquelle l’affichage peut passer d’une image fixe à la suivante. Les temps de réponse optimaux sont de 8 ms ou moins, sachant qu’un nombre croissant de moniteurs proposent 4 ms ou moins.
  • Le taux de rafraîchissement, exprimé en hertz, indique la vitesse à laquelle l’affichage peut changer de couleur dans un pixel donné. Les taux de rafraîchissement minimaux sont généralement de 60 Hz. Les moniteurs un peu plus haut de gamme offrent 120 Hz et certains moniteurs, conçus pour le gaming et d’autres besoins impliquant des mouvements intenses, vont encore plus haut.

Contraste et luminosité : tout comme sur votre téléviseur, le contraste du moniteur est un rapport utilisé pour exprimer la différence entre les parties les plus claires (blanc pur) et les plus sombres (noir pur) de l’écran. Les moniteurs d’ordinateurs typiques offrent des taux de contraste d’environ 1 000:1. La luminosité du moniteur indique le niveau de lumière visible qu’il produit et, par conséquent, la facilité de visualisation dans des bureaux bien éclairés. Comme pour le contraste, plus le nombre lié à la luminosité est élevé, meilleur est le moniteur. Un moniteur typique pour le travail à domicile génère 250 cd/m2 (pour les non-ingénieurs, cette unité est la candela par mètre carré).

Types de connexions : les moniteurs actuels offrent généralement une combinaison de cinq types de connecteurs courants (voir tableau).

VGA

Connus depuis longtemps pour leur prise bleue à 15 broches, les connecteurs VGA sont de plus en plus rares, mais parfois encore proposés pour se connecter à des écrans analogiques.

DVI-D

Avec une prise similaire au connecteur VGA, mais à 24 broches, le connecteur DVI-D (et ses camarades, DVI-A et DVI-I) est une technologie d’interface numérique capable de transmettre de la vidéo, mais (généralement) pas de l’audio.

DisplayPort (DP)

Créée pour remplacer le VGA, la technologie DisplayPort est un type de connecteur, pour ordinateur uniquement, capable de transmettre des signaux audio et vidéo numériques. À l’heure où nous rédigeons cet article, elle transmet la vidéo Ultra HD/4K à une fréquence d’images par seconde plus élevée que les connecteurs HDMI les plus courants.

HDMI

Comme la technologie DisplayPort, le connecteur HDMI peut transmettre des signaux audio et vidéo numériques, mais son omniprésence (il est également utilisé pour les téléviseurs et d’autres appareils) l’a aidé à devenir le type de connexion de moniteur le plus courant aujourd’hui. Au moment où nous rédigeons cette FAQ, la plupart des moniteurs utilisent le HDMI 1.4, mais les modèles compatibles HDMI 2.0+ (avec des fréquences d’images par seconde plus élevées) deviennent de plus en plus populaires pour l’Ultra HD/la 4K.

USB Type C (USB-C)

Les meilleurs moniteurs sont de plus en plus proposés avec des connexions USB-C bidirectionnelles polyvalentes. Un seul connecteur USB-C peut envoyer une vidéo haute résolution à un moniteur, alimenter le moniteur (ou, inversement, être alimenté par le moniteur, ce qui est idéal pour charger des portables) et transmettre d’autres données vers ou depuis des périphériques connectés à des ports supplémentaires du moniteur, qui devient ainsi un concentrateur multi-appareil.

Fonctionnalités et options des moniteurs

Une fois les termes techniques compris, vous devrez prendre en compte certaines des fonctionnalités dont vous aurez besoin sur votre moniteur. Alors que les écrans plasma appartiennent au passé et que les écrans 3D n’ont jamais percé dans les environnements de bureau, les fabricants continuent de créer de nouvelles options de moniteurs séduisantes.

  • Écrans tactiles : en fonction de la configuration physique de votre bureau et de votre espace de travail, vous voudrez peut-être un modèle à écran tactile qui vous permette d’exploiter pleinement toutes les fonctionnalités tactiles intégrées à Microsoft Windows 10 et à d’autres nouveaux systèmes d’exploitation.
  • Sans bords/sans cadre : si vous prévoyez d’utiliser deux ou plusieurs moniteurs en même temps, examinez ce que l’on appelle les modèles « sans bords » ou « sans cadre » qui n’ont qu’un cadre fin en plastique sur les trois côtés de l’écran. Ils vous permettent ainsi de voir votre travail sur plusieurs écrans pratiquement sans entrave.
  • Socles ergonomiques : les acheteurs, en particulier ceux qui passent de longues périodes à travailler devant leurs écrans, doivent accorder une grande importance aux caractéristiques ergonomiques d’un nouveau moniteur. Le réglage physique de la hauteur (plus haut/plus bas), de l’inclinaison (avant/arrière), de la rotation (droite/gauche) et du pivotement (horizontal/vertical) n’est pas moins important que la résolution et la visibilité.
  • Confort visuel : la certification TUV Eye Comfort garantit que les moniteurs réduisent les émissions de lumière bleue et le scintillement. Elle indique également qu’ils offrent de larges angles de visualisation et des réglages ergonomiques pour que les utilisateurs puissent ajuster leur position physique et ainsi, limiter les reflets et l’éblouissement.
  • Ports USB et station d’accueil : de nombreux fabricants contribuent à réduire l’encombrement sur le bureau en proposant des concentrateurs USB intégrés qui transforment efficacement un moniteur en station d’accueil. Ces modèles utilisent souvent des connecteurs USB Type C bidirectionnels polyvalents pour transmettre la vidéo, les données et l’alimentation via un seul câble.
  • Caméras, microphones et haut-parleurs : les visioconférences sont si populaires aujourd’hui que la demande en moniteurs dits VoIP (équipés de caméras Full HD, de doubles microphones numériques et de haut-parleurs stéréo) augmente. Une bonne caméra, en particulier, peut être essentielle pour les programmes de reconnaissance faciale tels que Windows Hello. De plus, lorsque tout est intégré dans le boîtier du moniteur, il y a moins de fils et de câbles à gérer sur le bureau.

Acheter des produits associés