Que rechercher dans un clavier de gaming ?

La plupart des claviers n’ont rien de semblable à un composant crucial de plateforme de PC gaming. Ils ressemblent… à des claviers. Mais ne laissez pas ces humbles touches AZERTY vous induire en erreur. Le bon clavier est une arme essentielle dans l’arsenal d’un gamer, et un clavier de gaming spécialement conçu ne vous permettra pas seulement de pourchasser et de frapper vos adversaires, mais bien de les détruire !

Qu’est-ce qui fait qu’un clavier de gaming est si spécial, et comment savoir lequel vous convient le mieux ? Merci de nous poser la question ! Nous avons en effet créé un guide détaillé sur les claviers de gaming afin que vous puissiez trouver le type qui convient le mieux à votre style de gaming.

Les 3 composants clés d’un clavier de gaming

Lorsque vous choisissez un clavier de gaming, vous devez prendre en compte trois éléments clés : sa taille, son type et ses options de personnalisation.

Taille du clavier

Le premier élément à prendre en compte est la taille. Vous avez probablement déjà remarqué que certains claviers possèdent beaucoup plus de touches que d’autres. C’est particulièrement visible sur les ordinateurs portables, où la taille de l’écran détermine généralement le nombre de touches pouvant tenir sur le clavier.

Un clavier de « taille standard » comporte 104 (ou 105) touches, dont la section alphanumérique AZERTY complète, un pavé numérique dédié, des touches de fonction dédiées et un ensemble de quatre touches de curseur directionnelles. Les claviers de taille standard sont les plus répandus mais, selon votre surface de travail, ils peuvent être trop grands. Certains gamers trouvent qu’avec le pavé numérique, il y a trop d’espace entre les touches qu’ils doivent utiliser de la main gauche et la souris. Mais si le pavé numérique est important pour vous, un clavier de taille standard est idéal.

Si vous pouvez vivre sans pavé numérique, la taille TKL fera un bon choix. Elle occupera beaucoup moins de place sur votre bureau en supprimant toute la section du pavé numérique. Elle proposera toutes les autres touches, y compris les touches de curseur très importantes. La plupart des gamers trouveront la taille TKL idéale.

Mécanique ou membrane

Le deuxième élément à prendre en compte est le type du clavier. Par « type », nous entendons la façon dont les touches enregistrent qu’elles ont été enfoncées, ainsi que la sensation qu’elles procurent et le bruit qu’elles font lorsqu’elles sont utilisées. La plupart des claviers standard du marché intègrent une variante de la technologie de « membrane » sous chaque touche.

Les claviers à membrane sont peu coûteux à fabriquer et permettent d’obtenir des conceptions très fines grâce à la couche de caoutchouc ou de silicone qui sert à la fois de « ressort » et de contact électrique. Les claviers à membrane sont très polyvalents, mais l’absence de « clic » distinct fait qu’il est difficile de savoir si vous avez réellement appuyé complètement sur la touche (et enregistré cette pression auprès de l’ordinateur). Cette sensation molle, associée à la faible course des touches, n’est tout simplement pas assez précise pour les gamers.

Les claviers mécaniques renvoient un peu aux conceptions de clavier d’il y a plusieurs décennies. Sous chacune des touches, qui ont tendance à être beaucoup plus hautes que les récentes, se trouve un interrupteur mécanique dédié. Ces interrupteurs ont leurs propres boîtier, ressort et tige, et font un clic à la fois très sonore (certains disent qu’ils sont « cliquants ») et très tactile (vous pouvez vraiment ressentir le moment où le mécanisme se connecte au contact électrique). Les interrupteurs des touches mécaniques sont disponibles en trois variétés selon l’intensité du « clic » que vous voulez (qui peut aussi être nulle) et la résistance du ressort.

Si vous êtes fan de gaming, vous voudrez probablement acheter un clavier mécanique si vous n’en avez pas déjà un. Ces claviers ne sont pas seulement plus précis et plus réactifs, ils sont également beaucoup plus résistants que les claviers standard. La plupart des touches mécaniques peuvent supporter entre 40 et 50 millions de clics avant de devoir être remplacées.

Personnalisation et touches de macros

Le troisième élément à prendre en compte concerne la façon dont votre clavier de gaming pourra vous donner un avantage en termes de vitesse et de préférences personnelles. Certains claviers de gaming comportent un ensemble de touches dédiées (généralement disposées en colonne sur le côté gauche) qui peuvent être programmées pour exécuter des macros dans le jeu, c’est-à-dire une combinaison d’actions prédéfinie. Dans les jeux complexes comme World of Warcraft, pour déclencher une macro, vous devez normalement taper une commande ou utiliser votre souris pour cliquer sur une icône spécifique. En attribuant une macro à une touche dédiée du clavier, un seul clic suffira à la déclencher, ce qui est très pratique, surtout si les temps de réaction doivent être courts. Étonnamment, certains ordinateurs portables de gaming offrent également cette fonctionnalité.

Vous pouvez également personnaliser davantage un clavier de gaming mécanique en remplaçant les interrupteurs mécaniques situés sous chaque touche. Vous préférez un ressort plus doux sous les touches ZQSD, mais un clic plus ferme pour la barre d’espace et la touche Entrée ? Retirez simplement le capuchon de la touche et remplacez l’interrupteur. En parlant des capuchons de touches, sur les claviers de gaming mécaniques, vous pouvez les remplacer aussi afin d’avoir une texture différente ou un caractère personnalisé sur le dessus.

Technologie de pression simultanée de touches multiples (Key Rollover) et anti-ghosting

Lorsque vous utilisez un clavier dans le cadre d’activités normales, comme la saisie, il est rare d’appuyer simultanément sur plusieurs touches (sauf avec une touche d’activation comme la touche Maj). Lorsque cela se produit, c’est généralement une erreur, donc peu importe si le PC les enregistre toutes ou pas. Quand vous jouez, en revanche, c’est une autre histoire : vous appuyez très souvent sur plusieurs touches à la fois, et chacune d’elles compte.

Les claviers de gaming sont conçus pour prendre en charge un nombre spécifique de pressions simultanées, c’est ce que l’on appelle le « N-Key Rollover », où « N » correspond au nombre de touches qui peuvent être enfoncées en même temps. Vous n’aurez pas besoin d’un clavier capable de prendre en charge chaque touche enfoncée simultanément, mais plus ce nombre « N » sera élevé, plus le clavier de gaming sera flexible. Si vous utilisez votre clavier avec un logiciel de composition et de lecture de musique ou pour des jeux où deux joueurs utilisent le clavier simultanément, un « N-Key Rollover » est indispensable.

Les claviers non-gaming peuvent également souffrir d’un étrange effet appelé « key ghosting ». Celui-ci se produit lorsque vous appuyez simultanément sur certaines touches (ou même très rapidement sur plusieurs touches les unes après les autres) et que le clavier enregistre une pression sur une touche adjacente, alors que vous n’avez pas du tout appuyé dessus. Cela n’est pas vraiment un problème lorsque vous saisissez un e-mail. En revanche, lorsque vous jouez, cela peut être désastreux !

Un bon clavier de gaming aura des fonctionnalités anti-ghosting. Celles-ci utilisent un schéma de câblage particulier pour éviter les signaux contradictoires associés au ghosting. Certains claviers de gaming isolent des zones de touches populaires spécifiques (comme ZQSD) afin de lutter contre le ghosting, tandis que d’autres vont encore plus loin, en isolant chaque touche.

Rétroéclairage

Si vous avez déjà vu un clavier de gaming éclairé avec toutes les couleurs de l’arc-en-ciel et que vous avez trouvé cela un peu excessif, alors vous serez peut-être surpris d’apprendre que le rétroéclairage réglable de ces claviers n’est pas qu’une simple fioriture.

Le fait de diviser un clavier de gaming selon les zones les plus couramment utilisées, puis d’éclairer ces dernières de différentes couleurs peut rapidement fournir une référence visuelle pendant le jeu. Moins vous devez réfléchir au placement de vos doigts, plus vite vous jouez.

Il ne faut pas forcément tomber dans l’extrême qui consisterait à sélectionner une couleur de rétroéclairage pour chaque touche, mais l’approche par zone présente toujours un avantage. Même un rétroéclairage monochrome, en rouge par exemple, peut vous être utile, surtout si vous préférez jouer dans l’obscurité. Un rétroéclairage rouge apportera l’éclairage dont vous avez besoin pour voir les touches en détail, sans obliger vos yeux à s’ajuster à une source de lumière vive. De plus, il faut l’admettre : les souris et claviers rétroéclairés ont vraiment l’air cool.

Par où commencer : accessoires Lenovo Gaming

Le gaming sur PC ne ressemble à aucune autre activité informatique. Alors, mieux vaut éviter d’utiliser un clavier qui n’est pas conçu pour. Si vous possédez le bon clavier de gaming, vous terrasserez vos adversaires. Comment résister à cela ?

Maintenant que vous savez comment et pourquoi un clavier de gaming peut faire passer votre jeu au niveau supérieur, quel que soit le titre, nous vous proposons d’explorer notre superbe gamme d’accessoires de gaming.

À vous de jouer, montez la pression d’un cran ! Que la partie commence !

Acheter des produits associés